Café d'Éthiopie bio torréfaction locale Savigny
  • Café d'Éthiopie bio torréfaction locale Savigny

Ethiopian - Sidamo

Café 100% arabica BIO. Cultivé en Ethiopie dans la région de Sidamo. Un nez agréable avec des arômes doux d’agrumes, remarquable acidité et corps léger, c’est un café rond et bien équilibré avec une longueur en bouche nette et citronnée qui vous ravira le palais.

Sidamo Profil

Poids

La région

Situé au cœur de la vallée du Rift, le Sidamo est la plus importante région productrice de café lavé d’Ethiopie. Bien que ses frontières soient encore sujettes à discussion, pour le monde du café le Sidamo recouvre la plupart des terroirs du sud-central de l’Ethiopie.

Ethiopie

Ce vaste territoire, berceau d’innombrables variétés d’arabica, propose un café de très haute qualité, rendu possible par son climat idéal et son sol fertile. La production caféière dans le Sidamo peut être décrite comme « de jardin » (“garden coffee” en anglais), soit de très petites exploitations familiales de moins d’un hectare en général.

Région : Sidamo (Sidama Zone et autres Zones en Oromia)

Altitude : 1 400 - 2 000 mètres

Sol : volcanique

Arbres d’ombrage : acacia, albizia, cordia, euphorbia, etc.

Précipitations mm/année : 1’300 – 1’500

Température annuelle moyenne : 15-25°C

Période de récolte : de novembre à janvier


La préparation



Cueillette : manuelle (5-7 passages)

Traitement : lavé (36-48 heures de fermentation, suivies de 8 heures de “trempage”)

Séchage : au soleil sur des “lits africains” (7-10 jours)

Triage : manuel et mécanique


Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202019-08-28%20a%CC%80%2011-43-10.png           Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202019-08-28%20a%CC%80%2011-43-22.png



 

Histoire

Le café arabica a ses racines en Ethiopie. Selon la légende, un berger nommé Kaldi y découvrit par hasard le caféier : il trouva un jour ses brebis plus actives après avoir consommé les cerises rouges d’une mystérieuse plante... Le café est produit dans de nombreuses régions d’Ethiopie. Outre le café de forêt à l’état sauvage, trois modèles d’exploitation s’y rencontrent : semi-forestière, de « jardin » et de plantation. La production de café requiert une main d’œuvre abondante. Cette activité procure ainsi un moyen d’existence à plus de 15 millions d’Ethiopiens. Plus de 90% du café du pays est produit de manière biologique par de petits producteurs.